Pour la sécurité de tous, des personnes sont postées à toutes les entrées du public. Elles vous poseront des questions sur vos déplacements et vos symptômes, et vous demanderont de vous laver les mains. Certaines restrictions peuvent être en place en ce qui concerne les visites. Veuillez consulter la page d’information sur la COVID-19 avant de vous rendre à l’hôpital.

Pour la sécurité de tous : le rôle essentiel des employés chargés du dépistage dans les hôpitaux du Yukon

Date: 
3/15/2021

Découvrez comment les employés chargés du dépistage travaillent à la sécurité du personnel et des patients.

Lizzy Sparling est postée à l’entrée du service des urgences de l’Hôpital général de Whitehorse, où circulent de nombreux patients, visiteurs et courants d’air frisquets.

En plus d’offrir gentiment des masques aux gens qui n’en portent pas, elle demande aux passants de se désinfecter les mains et leur pose quelques questions importantes sur les symptômes et les facteurs de risque liés à la COVID-19 avant de les guider et de leur souhaiter une bonne journée.

Lizzy est l’une des nombreuses personnes chargées du dépistage dans les trois hôpitaux du Yukon. Ce sont elles qui donnent une première impression amicale aux patients et aux visiteurs. Elles constituent aussi une mesure de sécurité importante et jouent un rôle essentiel dans la lutte contre la pandémie à l’échelle du territoire.

Comme l’explique Kevin Caron, coordonnateur des visiteurs pour les hôpitaux du Yukon : « Les personnes qui s’occupent du dépistage nous font sentir en sécurité dès qu’on entre dans l’hôpital. La première chose qu’on remarque, c’est notre respect rigoureux des protocoles sanitaires et notre efficacité à diriger les patients pour qu’ils reçoivent les soins nécessaires rapidement. Encore plus importants en temps de pandémie, les employés chargés du dépistage créent un climat de calme en offrant un accueil chaleureux, en aidant les gens à s’orienter dans l’hôpital et en montrant l’importance de la sécurité. »

Les soins aux patients : une affaire de famille

Lizzy est native du Yukon. Sa mère a travaillé comme infirmière dans les hôpitaux du Yukon pendant près de 30 ans. En mai dernier, Lizzy a quitté Vancouver pour saisir l’occasion de travailler à l’Hôpital général de Whitehorse. Elle étudie actuellement l’anatomie et la physiologie en vue de sa demande d’admission à titre d’étudiante en sciences infirmières. Son emploi de préposée au dépistage lui permet de côtoyer des professionnels de la santé tout en aidant les gens.

« Pour moi, aider les gens a toujours été une source de motivation. Ce goût de l’entraide vient de ma mère, qui travaillait comme infirmière, et des quelques fois où certains de mes proches ont reçu des soins incroyables de la part d’infirmières dans des moments difficiles. Le plus beau côté de mon travail, c’est de voir les patients rentrer chez eux. Je suis très bavarde, alors avec le temps, j’apprends à connaître certaines personnes. C’est formidable de les voir recevoir les soins dont ils ont besoin et de les voir ensuite être heureux de rentrer à la maison. »

Mais ce n’est pas toujours facile.

« Il est parfois difficile de dire à un visiteur qu’il ne peut pas aller voir un proche. Nous devons expliquer que des protocoles et des mesures sont en place pour assurer la sécurité des patients et du personnel », ajoute-t-elle. « Nous sommes les messagers, et parfois le message est difficile à faire passer. Nous voulons être sensibles et répondre aux besoins de chacun, mais aussi veiller à la sécurité de tous. »

Une réponse rapide aux nouveaux protocoles

Des personnes sont postées aux entrées principales des trois hôpitaux du Yukon depuis mars 2020, soit depuis le début de la pandémie. On a rapidement créé une ligne de dépistage pour répondre temporairement à un environnement à risque accru. En une semaine, on a recruté, formé et déployé des employés chargés du dépistage dans les trois hôpitaux. En moins d’un an, l’équipe s’est élargie à 23 employés temporaires répartis dans les trois hôpitaux. Même si l’assouplissement des mesures liées à la pandémie entraînera une baisse du dépistage à l’entrée des hôpitaux, l’équipe continue de contribuer à la sécurité des patients, du personnel et du public, ainsi qu’à assurer la continuité des services.

« À pareille date l’an dernier, il n’y avait jamais eu d’employés chargés du dépistage à l’entrée de nos hôpitaux », explique Helen Christiansen, directrice de la responsabilité organisationnelle. « Aujourd’hui, ils ont plus de 1 000 interactions par jour aux entrées des trois établissements. Ils jouent un rôle essentiel dans nos hôpitaux et nous les remercions non seulement d’aider nos équipes à assurer des soins de qualité, mais aussi de s’adapter rapidement à l’évolution des mesures de santé publique et des protocoles hospitaliers. »

À toutes les personnes qui s’occupent du dépistage, merci infiniment de contribuer à la sécurité des patients, des visiteurs et du personnel!
Last Updated:jeu, 15/04/2021 - 16:35