Pour la sécurité de tous, des personnes sont postées à toutes les entrées du public. Elles vous poseront des questions sur vos déplacements et vos symptômes, et vous demanderont de vous laver les mains. Certaines restrictions peuvent être en place en ce qui concerne les visites. Veuillez consulter la page d’information sur la COVID-19 avant de vous rendre à l’hôpital.

Imagerie par résonance magnétique (IRM)

Situé dans l'atrium principal
Téléphone : 
867-393-8855

Les demandes d’examens d’IRM sont faites par un médecin et leur priorité est établie par le radiologiste en fonction de l’urgence médicale.

L’Hôpital général de Whitehorse s’est doté du premier appareil d’imagerie par résonance magnétique (IRM) au Canada au nord du 60e parallèle.

Fonctionnement

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) permet de réaliser des tests de diagnostic. Cette technique sûre et ultraperfectionnée utilise un champ électromagnétique extrêmement puissant (non irradiant) conjugué à des ondes radioélectriques pour produire des images détaillées des structures internes de l’organisme.

Où trouver le service d’IRM?

Pour vous y rendre, empruntez l’entrée principale de l’hôpital. Signalez votre arrivée à l’accueil du service d’IRM, qui se trouve après les portes, à gauche, quand vous pénétrez dans l’atrium. Il est inutile de vous présenter au comptoir des admissions et des congés pour un examen d’IRM.

Comment vous préparer à un examen IRM?
  • munissez-vous de votre carte d’assurance-santé du Yukon;
  • arrivez 30 minutes avant l’heure de votre rendez-vous;
  • ne portez aucun bijou et laissez vos objets de valeur chez vous;
  • continuez de prendre normalement les médicaments qui ont été prescrits, sauf indication contraire de votre médecin;
  • on peut vous demander de ne rien ingérer au moins 4 à 8 heures avant certains examens; sauf indication contraire, continuez à suivre votre régime alimentaire normal.
Comment se passe un examen d’IRM?

Dès votre arrivée au service d’IRM, vous serez accueilli chaleureusement par notre personnel compétent qui procédera à votre admission et vous aidera à vous préparer pour votre examen. Notre technologue en IRM vous expliquera la procédure et réalisera l’examen.

On vous demandera de passer une chemise d’hôpital et d’enlever tout objet métallique, implant ou appareil mécanique et électronique ou autre non autorisés dans la salle d’IRM. Ces articles seront mis sous clé en lieu sûr pendant votre examen. Une fois dans la salle d’IRM, on vous demandera de vous allonger sur un lit qui entrera lentement dans l’appareil.

Selon ce qu’a demandé votre médecin, l’examen peut durer de 30 à 90 minutes. Pendant toute la prise de clichés, l’appareil émet des bruits de forte intensité. On mettra de la musique ou on vous offrira des bouchons d’oreille pour assourdir le bruit, ce qui vous permettra de vous détendre. En fonction des instructions de votre médecin, un produit de contraste peut vous être injecté par intraveineuse afin de mieux visualiser la région à examiner.

Regardez la vidéo : ous visiterez chaque secteur du service d’imagerie médicale de l’Hôpital général de Whitehorse et verrez notre personnel qualifié utiliser du matériel de haute technologie au service des patients. Vous découvrirez comment se passe un examen d’imagerie médicale à l’hôpital et comment vous y préparer.

Quand recevrai-je les résultats?

Après l’examen, un radiologiste analysera les clichés et enverra ses constatations par écrit à votre médecin. Cela demande habituellement quelques jours, selon l’urgence clinique de votre examen d’IRM. Votre médecin analysera les résultats et en discutera avec vous lors de votre prochain rendez-vous.

En quoi cet examen diffère-t-il d’un examen radiologique, par exemple?

Les appareils de radiographie produisent des images détaillés des tissus denses (ex. les os), mais un examen d’IRM permet une meilleure visualisation des tissus mous, comme les muscles, les ligaments et les tendons.

Il existe de nombreuses raisons de faire un examen d’IRM (pour des examens neurologiques, musculo-squelettiques, cardiovasculaires et oncologiques, par exemple), mais ce genre d’examen peut également servir à fournir des renseignements supplémentaires sur un problème détecté pendant un tomodensitogramme, une radiographie ou une échographie. Les hôpitaux font largement appel aux examens d’IRM à des fins de diagnostic médical, de détermination des stades d’une maladie et de suivi.

On confond souvent tomodensitogramme et IRM, ce qui peut s’expliquer en partie par la similitude des appareils utilisés. En fait, on fait appel à l’un ou à l’autre selon ce que votre médecin a besoin de savoir. Le Dr Philip Pattison, radiologiste à l’Hôpital général de Whitehorse, décrit les similitudes et les différences qui existent entre ces deux examens. Il nous explique également leur déroulement et à quoi ils servent.

Autres ressources

Information sur le programme d’IRM au Yukon (PDF)

L’imagerie médicale à l’Hôpital général de Whitehorse

Stationnement et plan d’accès

Last Updated:mar, 10/12/2019 - 23:19