Suroccupation

Mesures prises par les hôpitaux du Yukon pour continuer d’assurer l’accès aux soins en situation d’engorgement

 

L’an dernier, le taux d’occupation moyen de l’Hôpital général de Whitehorse (HGW) était de 96 %. Cela signifie que la moitié du temps, nous n’avions pas assez de lits pour répondre à la demande. Cette situation nous a amenés à prendre des mesures pour répondre aux besoins de tous les patients en maintenant leur accès à des soins hospitaliers sûrs et de qualité.

Trouver la bonne place pour chaque patient de l’HGW

Lorsque l’Hôpital est plein, les nouveaux patients risquent fort de passer plus de temps aux urgences ou dans un endroit qui n’est pas aménagé pour de longs séjours. Bien que la situation ne soit pas parfaite, notre personnel s’efforce de leur prodiguer les meilleurs soins et de les installer dans une chambre plus convenable dès que possible. L’Hôpital a mis en place trois « lits tampons » afin de réduire le temps que les patients en attente d’admission passent en salle d’urgence, tout en leur accordant un peu d’intimité. Ce ne sont pas des lits d’hôpitaux aménagés pour garder des patients à proprement parler, mais la chambre est équipée du nécessaire qui leur permettra d’entamer leur processus de guérison dans un endroit plus sûr et plus confortable. Peu importe le scénario, les patients en attente d’admission ont accès aux membres de notre personnel et aux équipements indispensables à leurs soins.

Nous sommes aussi à la recherche de solutions de dépannage simples. Les différents services de l’Hôpital se sont concertés et ils ont proposé de remplacer les chariots de matériel par des étagères fixées aux murs pour ranger les masques protecteurs, les blouses et les gants utilisés par le personnel soignant. Ainsi, les fournitures essentielles seraient à portée de main, sans encombrer les corridors de l’hôpital, rendant le travail du personnel plus efficace et plus sûr.

Tirer pleinement parti de tous les lits et de toutes les ressources du réseau hospitalier

Nous avons la chance, au Yukon, d’avoir trois hôpitaux modernes bien équipés, chacun doté d’une équipe de professionnels de la santé doués et compétents. Nous devons fournir des soins actifs et des services hospitaliers à ceux qui en ont besoin et faire en sorte de leur assurer une bonne prise en charge à leur arrivée dans l’un ou l’autre de ces établissements et une qualité de services exceptionnelle.

En tant qu’organisme subventionné tenu de fournir des soins de haute qualité, il est primordial que nous tirions pleinement parti de tous les lits et de toutes les ressources du réseau hospitalier pour assurer les soins nécessaires.

Ce qui veut dire qu’à l’occasion des patients pourraient être transférés de l’HGW vers l’un des hôpitaux de proximité, à Dawson ou à Watson Lake. La sélection des patients qui peuvent être soignés dans ces établissements se fonde sur des critères cliniques normalisés et la consultation du médecin responsable. Nous en discuterons avec vous pour sonder votre point de vue et connaître vos préoccupations. Le transfert vers un autre hôpital du territoire nous permet de maximiser l’utilisation de nos ressources et de nous assurer que vous continuerez d’être bien soignés en tout temps, en plus de restreindre le problème d’engorgement. Ces transferts permettent d’assurer aux personnes qui doivent être hospitalisées pour des soins actifs ou des services seulement offerts à Whitehorse la possibilité d’être traitées le plus rapidement et dans les meilleures conditions de sécurité possible.

Nous sommes conscients qu’un transfert vers un établissement du réseau hospitalier du Yukon à l’extérieur de Whitehorse peut causer du stress et certains inconvénients à un bon nombre de patients et de familles. Ces transferts sont cependant temporaires – les patients sont ramenés à Whitehorse après un certain temps – et ils n’ont lieu que si les conditions de sécurité sont réunies et si le niveau de soins nécessaire le permet. Nous nous efforçons de tenir compte des circonstances particulières des patients et fournissons aux personnes concernées toute l’information nécessaire afin de faciliter le transfert.

Collaborer avec nos partenaires

L’une des raisons pour lesquelles l’HGW fait face à une pénurie de lits est qu’un certain nombre de ses patients attendent d’être placés dans un établissement offrant un autre type de soins, comme des soins de longue durée. Bien qu’ils ne soient plus malades et qu’une hospitalisation ne soit plus nécessaire, ces patients ne sont peut-être pas en mesure d’être suffisamment autonomes pour fonctionner sans aide.

L’Hôpital et le ministère de la Santé et des Affaires sociales du Yukon se sont penchés ensemble sur la question; ils cherchent comment aider ces personnes, souvent vulnérables et âgées, et tentent de trouver des moyens de leur fournir les soins dont elles ont besoin. Le soutien et les services offerts (ex. les services de nuit) par le Programme de soins de santé à domicile jouent un rôle important et permettent le retour à la maison de certains patients de l’Hôpital.

En collaboration avec nos partenaires, comme le Programme de soins de santé à domicile, nous cherchons des moyens d’offrir aux patients les soins et les services dont ils ont besoin, chez eux, tout en évitant leur hospitalisation lors que celle-ci n’est pas nécessaire.

Améliorer la planification des congés

Toujours en collaboration avec nos partenaires, nous revoyons et améliorons le processus de sortie des patients de l’hôpital. Nous entreprenons cette démarche dès votre hospitalisation pour que notre personnel soignant comprenne vos besoins et puisse mettre en place des mesures qui vous aideront à retourner chez vous en toute sécurité ou à être transféré dans un autre établissement.

Le transfert de l’hôpital à un établissement de soins de longue durée ou le retour à la maison au bon moment, en toute sécurité et avec compassion peut être compliqué. Un plan détaillé est nécessaire et il doit prendre en compte les avis des différents professionnels de la santé (médecins, personnel infirmier, travailleurs sociaux, physiothérapeute, etc.), pour assurer le bien-être du patient et éviter une nouvelle hospitalisation.

Cette façon de faire renforce les liens entre le système de santé et les collectivités que nous desservons.

Last Updated:mer, 29/11/2017 - 21:34